Perte et Fracas avec Pauline Toyer
Ils ne comprenaient pas qu'ils vivaient dans un temps historique
Photographie : Pauline Toyer

PERTE ET FRACAS, Ils ne comprenaient pas qu’ils vivaient dans un temps historique est une exposition pensée avec Pauline Toyer, autour de sa sculpture in situ Le Point Zéro, implantée dans la commune de Seppois-le-Haut (68). 

Cette exposition, qui investit la chapelle de Seppois-le-Haut, prend appui sur cette sculpture en tant que point d’ancrage et de pivot. Ce point devient le centre de notre repère, autour duquel vont graviter les éléments qui le nourrissent et qu’il nourrit. Ainsi né une installation, qui retrace le processus sonore et minéral du Point Zéro, de la pierre à la pierre en cinq actes. 

Perte et Fracas est pensée comme une cartographie du territoire qui l'a vu naitre. Elle est composée du fruit de nos collections minérales et sonores pour faire apparaitre une archéologie sensible de ce qu’il y a sous nos pieds et de la façon dont c’est exploité. Elle raconte les différents types d’actions qui transforment le sédiment et le paysage. 

Cinq tas de pierres chantent des sons minéraux. Chaque tas raconte une histoire de pierres, de pierres qui se heurtent, de pierres qui s’effleurent, de pierres qui s’étouffent. Puis le vromissement des machines arrive, elles bourdonnent, elles trients les pierres par taille, par tas. 

Stables, immobiles, à l’image d’une cheminée volcanique qui cracherait son magma ils nous donnent accès aux sons d’un en-dessous. Ce sont des interfaces sonores minérales.

Détails

Pierre, béton cellulaire, enceinte, halogène, poutre

20 m2, variable

2017

Exposition

Chapelle de Seppois-le-Haut (68)

Juin 2017

  • Black SoundCloud Icon

© Celsian Langlois 2019