Conversation avec ma plante

Conversation avec ma plante prend la forme d’un réseau sonore. Discret et tentaculaire, il se répand dans les recoins du lieu qui l’abrite. Ce réseau est la projection matérielle et statique du tissu sonore volatile qui nous unis tous à chaque instant.

En prélevant le son à un point du lieu pour le diffuser au même moment à un autre, il vient déconstruire l’identité sonore du territoire qu’il investit pour nous en faire perdre les repères. Chaque microphone disséminé dans l’espace est une interface, un point d’entrée dans ce réseau, dont on ignore la destination. Ce n’est qu’à posteriori que l’interlocuteur apparait, donnant ainsi lieu à une conversation différée. Il témoigne de la sorte de la déconstruction de nos interactions avec la nature.

Dans notre monde saturé d’événements sonores, comment préserver le dialogue avec la Terre ? Conversation avec ma plante est une invitation à se baisser, se mettre à terre, à chuchoter et tendre l’oreille vers le petit, l’imperceptible, et lui conférer toute notre attention.

Détails

Heuchera, Nigella damascena, Bambuseae, microphones, enceintes, câbles audio, bois, pierres

Dimensions variables

2017

Exposition

Festival Brouillage, galerie l'Inattendue, Mai 2017

  • Black SoundCloud Icon

© Celsian Langlois 2020